4 symptômes qui montrent que vous souffrez de stress chronique

Article
0
4 symptômes qui montrent que vous souffrez de stress chronique

Voilà bien longtemps que, sans le savoir, vous souffrez de stress chronique. Car, l’air de rien, votre épuisement dès le matin au réveil, vos colères inexpliquées, vos larmes pour une broutille, votre manque d’énergie, vos migraines incessantes, vos tensions musculaires et vos oublis perpétuels portent un nom, et il s’agit bien là de stress chronique. Mais savez-vous vraiment ce qu’est le stress chronique ? Et quels en sont les symptômes ?

Quels sont les symptômes du stress chronique?

Le stress est une réponse physiologique de l’organisme face à un danger, une agression ou une situation d’urgence, une menace physique ou psychique, ou encore un environnement difficile. Le corps réagit par l’intermédiaire d’hormones spécifiques comme l’adrénaline ou le cortisol qui vont vous booster au moment de passer à l’action. Mais quand le stress devient chronique, ces hormones s’emballent et c’est le cercle vicieux. Car plus vous souffrez d’anxiété, plus vous vous sentez en danger, plus vos pensées sont négatives et plus elles alimentent votre stress. Votre anxiété chronique vous submerge et vous ne répondez plus aux situations banales de manière rationnelle. Votre comportement se modifie et ce sont vos émotions qui dictent l’action. Apparaissent alors des symptômes physiques, psychologiques et émotionnels que vous n’arrivez plus à enrayer. 

Les symptômes du stress chronique peuvent être différents d’une personne à une autre. Tout dépend de votre environnement, de votre histoire, de vos antécédents familiaux, mais aussi de votre propre organisme. Néanmoins certains symptômes sont récurrents et correspondent largement à une grande partie de la population touchée par le stress chronique : migraines, eczéma, fatigue intense, troubles digestifs, palpitations cardiaques, hyperventilation, irritabilité, angoisses, colère, troubles du comportement, transpiration excessive, tremblements, nausées...

Le grincement de dents : un signe de stress chronique 

Que vous serriez vos mâchoires ou que vous grinciez des dents, ce réflexe inconscient et psychosomatique, le bruxisme, est un marqueur incontestable du stress, une fois que des possibles problèmes dentaires ont été écartés. En dehors de l’usure des dents, vous pouvez aller jusqu’à l’atteinte des nerfs voire à une fracture de certaines dents. Vous rendez aussi vos gencives plus fragiles et sensibles aux aliments acides ou sucrés. Le fait de serrer vos mâchoires de manière constante peut amener jusqu’à la luxation et la rupture des ligaments de l’articulation. Enfin, vous ouvrez la porte aux migraines et douleurs cervicales aiguës. 

Manger gras et trop sucré peut être lié au stress chronique 

Trouver le réconfort dans l’alimentation, quand la journée a été surchargée et que vous n’avez pas eu une minute pour vous poser, est légitime. Un thé avec quelques biscuits, une pâtisserie en fin de repas, pourquoi pas ? Mais quand le stress envahit votre existence, votre besoin de nourriture devient obsessionnel et vous mangez plus qu’il ne faudrait pour étouffer votre souffrance et vous apaiser. De plus, vous êtes attiré par des aliments sucrés, gras et forcément caloriques. La faute à qui ? Le cortisol. C’est l’hormone du stress par excellence. Car il joue un rôle prépondérant dans le métabolisme et le stockage des graisses. Le résultat ? Prise de poids, troubles intestinaux, diarrhées ou constipations, douleurs abdominales, crampes et syndrome du côlon irritable. 

Les insomnies : un symptôme de stress chronique 

Vous avez du mal à vous endormir, vous vous réveillez au milieu de la nuit en sueur, vous passez votre nuit debout à ruminer, ou vous vous réveillez à l’aube sans pouvoir vous rendormir… 

La mélatonine, véritable hormone du sommeil peut avoir un rôle essentiel dans le sommeil. Son taux augmente quand le taux de cortisol diminue. Mais si vous souffrez d’anxiété chronique, vous sécrétez du cortisol en excès dans la journée, mais aussi le soir, et votre taux de mélatonine est en déficit. Vous avez alors des troubles du sommeil, voire des insomnies qui ne font que nourrir votre état de stress. 

Les conséquences d’un sommeil altéré sont nombreuses : irritabilité, épuisement physique et psychique, manque de concentration ou encore troubles de la mémoire. 


Hypersensibilité au bruit, un signe de stress chronique récurrent 

Vivre à la campagne ou à la montagne loin du bruit urbain n’est pas toujours possible. Le monde dans lequel nous vivons est pollué par un bruit constant dont les décibels dépassent souvent le seuil acceptable. C’est une nuisance majeure et anxiogène, notamment si vous souffrez de stress chronique. Le bruit peut vous amener à une grande irritabilité et vous entraîner dans une profonde dépression si la confrontation est incessante. Au-delà des acouphènes et des pertes auditives que le bruit peut engendrer, il est en partie responsable de problèmes cardiovasculaires, mais aussi de troubles digestifs et hormonaux. 

Les conséquences du stress chronique sur votre santé ?

Les conséquences du stress chronique sur votre santé sont de tous ordres : perturbation des hormones et des neurotransmetteurs, augmentation de la pression artérielle et du rythme cardiaque, accélération de votre respiration, réaction du système immunitaire et inhibition des zones du cerveau responsables de votre mémoire, de votre concentration et de votre raisonnement. 

Et les maladies qui peuvent en découler : hypertension artérielle, problèmes cardiaques, baisse des défenses immunitaires, augmentation des infections cutanées, ulcères gastriques et  aggravation d’un diabète. Mais aussi dépression et risque de burn-out.

Les traitements habituels du stress chronique sont les antidépresseurs et les anxiolytiques prescrits par les médecins. Ils peuvent vous aider à calmer votre anxiété et peu à peu à retrouver une certaine sérénité. Mais ce n’est pas toujours suffisant. On propose la plupart du temps une thérapie permettant de comprendre la raison du stress et pouvoir en finir avec les symptômes souvent lourds à porter


Adoptez la thérapie comportementale et cognitive 

Même un stress prolongé peut être guéri. Et pour en finir, une thérapie peut être envisagée. Il pourrait s’agir de thérapie comportementale et cognitive dont l’efficacité a été scientifiquement prouvée.  Avec elle, vous pourrez comprendre les raisons de votre stress, calmer vos émotions, chasser vos pensées négatives, modifier votre comportement,  retrouver votre sérénité. Et pour longtemps…

 

Article
0

Je fais le point

sur mon stress

Mon bilan gratuit en 4mn

Vous êtes
Vous aussi, donnez votre avis !

Pas encore d'identifiants ? Inscrivez-vous, c'est gratuit.

Dans la même série

Dans la même rubrique

Tous les articles de la rubrique
Haut de page 
X