Urticaire liée au stress : comment la prévenir et la guérir ?

Article

2 votes

0
Comment soigner l"urticaire causée par le stress ?

L'urticaire désigne une réaction inflammatoire de la peau qui se manifeste par des plaques rouges en relief et accompagnées de démangeaisons. On distingue trois types d’urticaire, l’urticaire aiguë, l’urticaire chronique et l’urticaire cholinergique.

Besoin de retrouver la sérénité?
Faites le bilan de votre stress en 3min
Je démarre mon bilan gratuit !

Qu'est ce que l'urticaire ?

L'urticaire désigne une réaction inflammatoire de la peau qui se manifeste par des plaques rouges en relief et accompagnées de démangeaisons. La peau réagit facilement aux états du corps et donc aux états de stress. Lors de choc ou de périodes d’angoisses, vous pouvez constater l’éruption sur votre peau de boutons (poussée d’acné) ou de plaques rouges qui peuvent démanger (une poussée de psoriasis, un accès d’eczéma atopique, une éruption d’urticaire). Les allergies sont aussi souvent en cause. En fait, si on y est prédisposé, on peut développer une allergie à presque n’importe quelle substance : à un aliment ou une substance entrant dans sa composition (arachides, crustacés, colorants, conservateurs, antibiotiques, levures, histamine dans les fromages, charcuteries, chocolat...), à la poussière, à une substance chimique contenue dans les produits industriels ou ménagers, aux piqûres d'insectes, à un médicament. Quoi qu’il en soit, une consultation chez votre médecin est nécessaire si vous avez régulièrement des poussées d’urticaire.

Urticaire aiguë, chronique et cholinergique

Tout d’abord, notons qu’on distingue trois types d’urticaire : l’urticaire aiguë, l’urticaire chronique et l’urticaire cholinergique.

Urticaire aiguë

L'urticaire aiguë est la forme d'urticaire la plus connue car la plus commune. La crise survient du fait d’une suractivation des mastocytes (qui participent à la protection de l'organisme) qui interviennent en cas d'infection virale (bronchite, angine, otite, etc.) Les crises surviennent majoritairement la nuit et durent de quelques heures à 4 ou 5 jours. On parlera d'urticaire nerveuse si ce sont les réactions de stress, ou bien une grande fatigue mentale qui déclenchent l’urticaire aiguë.

Urticaire chronique

L'urticaire chronique est une urticaire qui se répète régulièrement, soit tous les jours, soit plusieurs fois par semaine pendant plus d'un mois et demi. Il s'agit cette fois, non pas d'une agression plus ou moins temporaire, mais d'une maladie inflammatoire chronique, de la prise permanente de certains médicaments.

Urticaire cholinergique

L’urticaire cholinergique survient lorsque la température corporelle augmente. Un effort physique, une douche ou un bain trop chaud, ou encore une émotion forte en sont la cause. De petites plaques rouges ou roses apparaissent sur le thorax. Elles disparaissent généralement après quelques minutes lorsque la température redescend.

Quand les réactions de stress provoquent l’urticaire

On l’a vu, cette urticaire est de type aiguë. Ces poussées d’urticaire peuvent démanger terriblement. Mais, contrairement aux urticaires d’origine alimentaire ou médicamenteuse, l’urticaire et les éruptions cutanées liées au stress disparaissent le plus souvent sans traitement. Parfois cependant, les choses sont plus complexes. L’urticaire chronique peut devenir une source de stress et prend des allures d’urticaire aiguë. Il provoque des démangeaisons, des perturbations du sommeil. Les poussées d’urticaire peuvent aggraver des symptômes dépressifs et anxieux préexistants.

Urticaire liée au stress : comment y remédier ?

Le problème n’est pas tant la crise urticarienne, mais sa cause. L'urticaire est une réaction aux stresses. C’est donc de cela qu’il faut surtout s’occuper. Notre programme de coaching personnalisé ThéraSerena peut se révéler très utile dans ce cas. Vous apprendrez tout d’abord à identifier les stresseurs auxquels vous réagissez. Ce qui est un stresseur pour une personne ne le sera pas pour une autre. O

On peut distinguer les stresseurs matériels, c'est-à-dire des problèmes concrets à résoudre (décisions importantes à prendre, survenue d’événements comme des maladies, accidents, problèmes d’argent, de logement, de gestion du temps…) et les tresseurs relationnels (relations de travail, difficultés de communication, conflits conjugaux ou avec d’autres personnes…). Selon les cas, on pourra faire appel à tout un arsenal de techniques de type cognitivo-comportementales pour progresser : techniques de résolution de problèmes, de gestion du temps, d’affirmation de soi. Il s’agira aussi de revoir son mode de réaction aux stresseurs. Des pensées automatiques autocritiques peuvent s’enchaîner, aboutissant souvent à des scénarios de catastrophe ou au réveil de souvenirs pénibles. La thérapie cognitive sera alors d’une grande aide. La pratique de la méditation de pleine conscience permettra qu’on apprenne à vivre ses émotions sans les combattre, qu’on les laisse se calmer d’elles-mêmes. De petites techniques, respiratoires ou autres, seront très utiles afin de calmer le jeu lorsque l’adrénaline coule à flot dans les veines.

Le traitement général de l’urticaire.

Il s’agit bien sûr de s’occuper de ce qui le cause : le stress, ou s’il s’agit plutôt d’allergie, d’identifier les allergènes responsables. Cela pourra conduire à proscrire certains aliments en cas d’allergie alimentaire, à évacuer les produits en cause de l’environnement si nécessaire, ou d’envisager une désensibilisation si elle est possible. On ne se privera pas de traitements symptomatiques pour soulager les crises, qu’on ait identifié la cause ou bien non. Votre médecin vous prescrira des médicaments antihistaminiques, qui ont l’avantage e ne pas être sédatifs. Citons quelques noms : Zyrtec, Polaramine, Périactine. D’autres traitements sont possibles, en cas d’échec, mais doivent être prescrits à la suite d’investigations supplémentaires.

Attention danger :

Les plaques d’urticaire, lorsqu’elles sont d’origine allergique, peuvent parfois être accompagnées d’autres symptômes plus graves : un gonflement du visage ou des lèvres, qui se transforme parfois rapidement en une difficulté à respirer ou une sensation de malaise. C’est ce qu’on appelle un œdème de Quincke, qui est une urgence médicale. Il vous faut alors appeler directement le SAMU en faisant le 15.

Quels sont les symptômes de l’urticaire ?

Les symptômes de l’urticaire sont des plaques en relief rose ou rouges qui apparaissent sur n’importe quelle partie du corps. Elles peuvent être accompagnée de démangeaisons parfois très intenses.

À la suite de quoi a-t-on de l’urticaire

L'urticaire peut être causée par une réaction allergique à un aliment ou à toute substance présente dans l’environnement. Les états de stress peuvent donner des crises d’urticaire aiguë, qui peuvent se chroniciser

À la suite de quoi a-t-on de l’urticaire ?

L’urticaire est une éruption cutanée et peut être dans certains cas liée aux états de stress. Elle apparaît sous forme de petites plaques rouges. Elle dure 15 à 60 minutes et s'accompagne parfois de démangeaisons.

 

Article

2 votes

0

Je fais le point

sur mon stress

Mon bilan gratuit en 4mn

Sur une échelle de 1 à 6 comment évaluez-vous votre moral aujourd’hui?
Vous êtes
Vous aussi, donnez votre avis !

Pas encore d'identifiants ? Inscrivez-vous, c'est gratuit.

Dans la même série

X