Le stress peut-il provoquer des extrasystoles ?

10 votes

0

L'approche d'un examen, d'un entretien, d'une présentation orale devant un public et vous ressentez des palpitations, l'impression de votre cœur s'arrête puis fait un sursaut... Vous venez de ressentir une extrasystole. Assez fréquentes dans la population et sans gravité le plus souvent, il est néanmoins préférable de consulter un médecin si elles se répètent. ThéraSéréna vous explique tout sur les extrasystoles.

Envie de mieux gérer votre stress ?
Faites le bilan de votre gestion du stress en 3min
Je démarre mon bilan gratuit !

Que sont les extrasystoles ?

Les extrasystoles sont des battements cardiaques supplémentaires qui se produisent en dehors du rythme cardiaque et peuvent provoquer des symptômes désagréables. Les extrasystoles sont également appelées battements cardiaques sautés, "hoquets cardiaques" ou palpitations, et sont médicalement considérées comme une forme d'arythmie cardiaque. Dans la plupart des cas, les battements cardiaques supplémentaires sont à peine perceptibles, ou seulement très faibles. C'est le battement de cœur suivant, régulier, qui se produit plus tard et plus fort, qui est perçu comme le battement de cœur sauté. Sur un coeur en bonne santé, les extrasystoles sont la plupart bénignes.

Comment les extrasystoles se produisent-elles ?

Les extrasystoles peuvent se produire aussi bien chez les personnes en bonne santé que chez les patients cardiaques, et passent souvent inaperçues. La cause sous-jacente est une perturbation du rythme cardiaque qui se produit en dehors du nœud sinusal. Cependant, il n'y a pas de perturbation du système de transduction électrique, par lequel l'impulsion électrique qui déclenche le battement de cœur est transmise du nœud sinusal au nœud auriculo-ventriculaire.

L'impulsion supplémentaire est plutôt transmise par la musculature du cœur. La plupart des extrasystoles sont inoffensives et sont souvent perçues comme des "battements de cœur manqués". Cependant, elles peuvent être le signe d'une maladie cardiaque, c'est pourquoi vous devez toujours consulter un médecin si vous avez souvent des extrasystoles. Il pourra faire la part d’extrasystoles banales, sans problème cardiaque, et d’extrasystoles survenant sur une maladie coronarienne, qui peut entraîner de l’angine de poitrine ou un infarctus du myocarde, ou encore une atteinte des valves du cœur, ou une anomalie d’ordre congénital. Il pourra aussi détecter des maladies comme l'hypothyroÏdie.

Les extrasystoles peuvent se produire de manière isolée, par paires ou dans ce qu'on appelle des "salves courtes". En fonction de leur localisation exacte dans le cœur, les extrasystoles sont classées en extrasystoles supraventriculaires (SVES), qui ont un point de départ au niveau des oreillettes, au-dessus du niveau du ventricule, ou en extrasystoles ventriculaires (VES), qui sont générées dans le ventricule. Si les extrasystoles supraventriculaires sont dans l’ensemble peu redoutables, des extrasystoles ventriculaires nombreuses peuvent déclencher une fibrillation auriculaire qui empêche le bon fonctionnement de la pompe cardiaque.

Quels sont les symptômes des extrasystoles ?

Les extrasystoles perturbent le rythme cardiaque : il peut être ressenti comme irrégulier et plus fort que d'habitude, avec la sensation de battement du cœur se répercutant dans la gorge. De telles sensations peuvent faire croire à une atteinte cardiaque mortelle et déclencher une attaque de panique, avec de l'anxiété, de la transpiration, des douleurs thoraciques, un sentiment de détresse respiratoire, des troubles au niveau de l'estomac, des maux de tête et des nausées. Tous ces signes sont donc dus à la peur d’une mort imminente, et non aux extrasystoles elles-mêmes. Consultez toujours un médecin ou un cardiologue si vous avez une maladie cardiaque préexistante.

Quelles sont les causes des extrasystoles ?

Bien souvent, lorsque les extrasystoles se produisent sur un cœur sain, aucune cause autre que circonstancielle n'est retrouvée. Parfois, elles sont déclenchées par les situations de stress, des émotions intenses, la consommation exagérée d'alcool ou de café, la fatigue, des efforts physiques importants, de la fièvre.

Certains médicaments excitants comme les digitaliques prescrits pour stimuler le cœur, ou la pseudo-éphédrine donnée en cas d’écoulement nasaux dans le rhume ou encore une carence en potassium peuvent déclencher des extrasystoles. D’autres extrasystoles sont plus inquiétantes et en relation avec un problème cardiaque, ainsi qu’on l’a vu.

Extrasystoles : Quelles sont les possibilités de traitement ?

Chez les personnes en bonne santé, il n'est généralement pas nécessaire de traiter les extrasystoles. Souvent, il suffit simplement de modifier son mode de vie, par exemple en réduisant sa consommation d'alcool et de cigarettes, en diminuant son niveau de stress, en faisant plus de sport et en dormant suffisamment. On conseille parfois de prendre des suppléments minéraux comme le potassium, mais vous devez toujours consulter votre médecin avant de prendre ces suppléments nutritionnels.

Dans les cas où le médecin ne trouve pas de maladie cardiaque, il s’agit alors le plus souvent de donner des conseils d’hygiène de vie, et de traiter l’anxiété. On peut alors donner des anxiolytiques, conseiller la relaxation et la méditation de pleine conscience, ou toute autre forme de détente, ou encore faire appel à des médecines douces, comme l’homéopathie ou l’acupuncture. Un traitement est nécessaire si les symptômes sont très prononcés ou si les extrasystoles sont causées par une maladie cardiaque déjà connue.

En cas d’extrasystoles importantes, le médecin pourra avoir recours à des médicaments béta-bloquants, qui stabilisent le rythme cardiaque tout en diminuant les manifestations d’anxiété, Si les médicaments ne sont pas efficaces ou si cette forme de traitement n'est pas possible, on peut en venir à l'ablation du foyer cardiaque déclencheur des extrasystoles. On remonte alors un cathéter depuis l’artère fémorale jusqu’au cœur et on procède par radiofréquence (application de chaleur) ou par cryoablation (application de froid).

Comment diminuer sa sensibilité aux stresses afin d’éviter les extrasystoles ?

Des médicaments anxiolytiques et antidépresseurs peuvent dans certains cas être prescrits par les médecins, mais ils ne dispensent pas d’identifier les déclencheurs de réponses de stress exagérées, et de leur apporter des solutions. Il convient aussi d'apprendre à calmer par soi-même les crises anxieuses sans avoir à faire appel à une aide extérieure.

C’est l’objectif du programme en ligne TheraSerena. Basé sur les thérapies cognitives et comportementales du stress, validées par des études scientifiques, il peut vous aider à réduire durablement le stress. Notre méthode accessible à tous permet de diminuer votre niveau d’anxiété face aux stresseurs qui ne cessent de vous assaillir, grâce à des techniques de relaxation, de pleine conscience, de respiration et grâce à la thérapie cognitive, ainsi que de comprendre les mécanismes qui entretiennent l’anxiété grâce à nos évaluations. Tout le long du programme vous serez épaulé par nos coachs et nos psychologues afin de changer vos comportements et faire baisser la pression.

Quelles sont les extrasystoles dangereuses ?

Les extrasystoles ventriculaires (ESV) peuvent être graves en elles-mêmes si elles sont nombreuses, répétitives, qu'il existe plusieurs foyers d'excitation, en particulier dans les pathologies cardiaques où elles peuvent entraîner une tachycardie ou une fibrillation auriculaire avec parfois un risque de mort subite.

Est-ce grave d'avoir des extrasystoles ?

Les extrasystoles sont le plus souvent bénignes lorsqu'elles surviennent sur un cœur sain, mais elles peuvent être graves lorsqu'elles sont associées à une pathologie cardiaque.

Pourquoi on a des extrasystoles ?

Les extrasystoles sont des battements cardiaques supplémentaires qui se produisent en dehors du rythme cardiaque et peuvent provoquer des symptômes désagréables. Dans la plupart des cas, les battements cardiaques supplémentaires sont à peine perceptibles, ou seulement très faibles. C'est le battement de cœur suivant, régulier, qui se produit plus tard et plus fort, qui est perçu comme le battement de cœur sauté.

 

10 votes

0

Je fais le point

sur mon stress

Mon bilan gratuit en 4mn

Sur une échelle de 1 à 6 comment évaluez-vous votre moral aujourd’hui?
Vous êtes
Vous aussi, donnez votre avis !

Pas encore d'identifiants ? Inscrivez-vous, c'est gratuit.

Dans la même série

X